• Horaire de la clinique

    Clinique / Sur rendez-vousX

    LUNDI9h00 - 20h30

    MARDI9h00 - 17h00

    MERCREDI9h00 - 20h30

    JEUDI9h00 - 17h00

    VENDREDI9h00 - 17h00

    SAMEDIFERMÉ

    DIMANCHEFERMÉ

  • (819) 473-0528
  • Contact

    InformationsX

    ADRESSE108 rue Loring, Drummondville, QC J2C 4J8

    MESSAGE

    Votre message est en cours d envoi. Veuillez patienter...

    Merci! Il nous fera plaisir de vous répondre sous peu.

    Un erreur est survenu lors de l envoi de votre message. Veuillez essayer de nouveau.

    Veuillez remplir tout les champs avant de faire parvenir votre message. Merci!

L’INFO-MASSO

Guérir vite d’une blessure musculaire !

By amelie | In Conseils | on août 19, 2016

Guérir vite d’une blessure musculaire. Lorsqu’une blessure de nature musculaire ou ligamentaire survient, votre meilleur allié pour la traiter rapidement lors de la phase aiguë (72 premières heures) demeure avant tout le repos.

Selon la nature de votre blessure musculaire, la douleur peut être immédiate et aiguë ou au contraire, apparaître quelques heures plus tard, voire même le lendemain au réveil. Par la suite, elle peut se manifester à l’effort, au mouvement ou persister même au repos.

 

Les 72 premières heures de la blessure musculaire

 

Il peut paraître anodin de vous rappeler vos moindres faits et gestes, mais cependant les circonstances ayant entraîné la blessure musculaire sont essentielles pour aider votre thérapeute à vous recommander un traitement adapté.

 

Entre-temps :

 

  • Cessez l’activité en cours et évitez toute activité sportive.
  • Faites quelques mouvements sollicitant la partie du corps blessée pour constater dans quelles conditions (appui, mouvement, contraction) la douleur se manifeste.
  • S’il s’agit d’une articulation, immobilisez cette partie du corps à l’aide d’un bandage.
  • Appliquez de la glace ou des petits pois surgelés plusieurs fois par jour, sans dépasser 10 à 12 minutes à la fois à intervalles d’une ou de deux heures.
  • Surélevez le membre blessé s’il y a œdème (enflure) pour diminuer l’afflux sanguin.
  • Soyez sage et mettez-vous au repos dans la mesure du possible.

 

À noter : une blessure musculaire ignorée et mal guérie peut entraîner une fibrose importante (cicatrisation) des fibres musculaires. Par conséquent, les muscles concernés deviennent plus rigides et moins mobiles, entraînant des douleurs plus sévères et parfois chroniques.

 

Masser le muscle blessé, ou non ?

 

S’il s’agit d’une crampe (par exemple, au mollet), il vous suffira d’étirer ce muscle et de le masser légèrement lorsque la crampe aura disparu. Il en va de même s’il s’agit de courbatures au lendemain d’activités physiques plus intenses, ou lors de tensions musculaires découlant du stress ou d’une mauvaise posture.

 

À noter : il ne faut JAMAIS masser un muscle qui a subi une élongation, un claquage ou une déchirure dans les 48h suivant l’incident. Vous risqueriez d’aggraver les dommages et la douleur.

 

L’intensité de la douleur et sa durée

 

Soyez attentif à l’intensité de la douleur (sur une échelle de 1 à 10) et au moment où elle survient. Règle générale, une blessure mineure diminuera jusqu’à disparaître après 72 heures. Si elle subsiste ou revient à la reprise de vos activités, demandez l’aide d’un spécialiste, il vous guidera vers le traitement à privilégier.

 

Apprenez à nommer la douleur pour en faire part à votre thérapeute :

 

  • Pincement ;
  • Élancement ;
  • Crampe ;
  • Pression ;
  • Douleur diffuse ou concentrée en un point ;
  • Sensation de brûlure ou de piqûre ;

 

Notez les moments où elle se manifeste :

 

  • En changeant de position ou lorsque vous la maintenez trop longtemps ;
  • En contractant le muscle ;
  • Lors de la respiration, d’un éternuement ou d’une toux ;
  • Lorsque vous vous penchez ou vous relevez ;
  • Dès que vous êtes couché ou au lever ;
  • Pendant la nuit (vous réveille) ;
  • En début ou en fin de journée ;
  • Pendant l’étirement ;
  • De façon aléatoire ou permanente.

 

En conclusion, prenez rendez-vous avec votre thérapeute si votre douleur persiste au-delà de la crise aiguë. Il vous aidera dans la phase de réadaptation afin de renforcer les muscles blessés.

Écrit par

www.intellex.marketing

 

No Comments to "Guérir vite d’une blessure musculaire !"